top of page
GlobalCash Maroc

GlobalCash

Tourisme : les opérateurs étrangers ne prévoient pas une baisse des arrivées au Maroc

Afin de faire le point sur le redémarrage en cours de l’activité touristique, l’ONMT a concocté deux documents qui recensent les réactions de ses partenaires étrangers. Selon une source autorisée, ces messages rassurants montrent que le 4e trimestre 2023 et l’année 2024 ne devraient pas être impactés négativement en termes d’arrivées et de recettes.


Douze jours après les quelques départs et annulations de réservations qui ont suivi le terrible séisme dans la région de Marrakech, la priorité de l’Office national marocain du tourisme consiste désormais à rassurer les touristes étrangers qui pourraient hésiter à séjourner au Maroc.

Pour cela, l’Office a recueilli les réactions des opérateurs étrangers (compagnies aériennes, tour-opérateurs, sociétés d’événementiel, médias...) qui se sont tous montrés rassurants sur la capacité du Royaume à surmonter cette catastrophe naturelle et à les accueillir en toute sécurité.


TO et transporteurs se portent garants de la destination Maroc


C’est le cas des grands prescripteurs internationaux de voyages comme le tour-opérateur (TO) Christian Tour qui maintient son charter sur Marrakech à la fin du mois de septembre et qui n’a constaté aucune annulation de réservation pour cette date.

Idem pour le TO Rainbow au départ de Varsovie qui maintient sa programmation, pour le TO Fram qui annonce très peu d’annulations grâce aux agents de ses call centers qui rassurent les clients indécis, et pour le TO FTI qui s’engage à assurer le même niveau de réservations que celui de la période pré-Covid pour les saisons Hiver 2023-2024 et Eté 2024.

Concernant les prescripteurs du marché Benelux, les TO partenaires Luxairgroup, Yellosun, Activ Golf, Thalasso Travel, Connections, ID International Travel and Events ont également confirmé qu’il n’y avait pas d’annulation à l'exception de quelques cas isolés.

Tout aussi rassurante, l’association des tour-opérateurs israéliens, ITTAA, a souligné que le Maroc était une destination fiable qui saura retrouver sa vitalité et son activité touristique dans les plus brefs délais.


Pour ce qui est du transport aérien, la compagnie Condor, principal partenaire pour la relance du marché allemand, confirme sa programmation pour la saison hivernale, tandis que le transporteur espagnol Volotea Airlines déclare n’avoir ressenti aucun impact négatif sur les réservations pour le moment.


Aucune baisse des réservations chez les agences de voyages en ligne


Chez les utilisateurs d’OTA (Online Travel Agent), le site Trip Advisor n’annonce aucune répercussion significative sur les réservations, et se dit confiant pour la suite. Même constat chez E-dreams qui n’a noté aucune annulation de réservation, chez Lastminute.com qui déclare que la reprise reste stable, à peu d’unités près, et pour le groupe El Corte Inglés qui annonce une incidence négative non significative sur les réservations d’octobre à décembre 2023.

Afin de soutenir la destination, l’OTA Perfectstay a offert deux campagnes de promotion Maroc sur les portails Collection Air France et Voyages Transavia, tandis que l’OTA Misterfly a habillé ses sites B2B et B2C aux couleurs du Maroc et, enfin, le réseau Leclerc Voyage a lancé une opération spéciale dédiée à Marrakech et Agadir le mardi 19 septembre.

La confirmation de la tenue des Assemblées annuelles de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, du 9 au 15 octobre à Marrakech, mais aussi de grandes conventions d’affaires comme celles du groupe Amadeus Espagne en novembre 2023, du groupe GEA Portugal en décembre 2023, du label Gattinoni en novembre et de NG Travel durant la même période, participe certainement au maintien des réservations dans la ville ocre.


"Pas de baisse d’arrivées ni de recettes en perspective"


Une situation rassurante qui fait dire à une source autorisée que l’élan de solidarité internationale pourrait avoir pour effet de booster le nombre d’arrivées étrangères initialement prévu pour le dernier trimestre de l’année.

"Si les grands opérateurs étrangers se veulent rassurants sur l’avenir et continuent à programmer notre destination dans leurs prochains catalogues, ce n’est pas par charité chrétienne, mais parce qu’ils ont constaté que le Maroc avait très bien géré la situation et que les infrastructures touristiques n’avaient en rien souffert de la catastrophe", estime notre interlocuteur qui ne s’attend pas à une baisse du niveau d’arrivées ou de recettes à court terme et pour l’année 2024.


source : medias24.com

Comentários


bottom of page